BIENVENUE SUR LE FORUM HITS MUSIQUES


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Chammak Challo - RA.One
Ven 28 Déc - 23:35 par Maguy

» The Police - Roxanne
Mer 12 Déc - 17:19 par Invité

» Anita Baker
Ven 16 Nov - 1:23 par Invité

» John ZORN
Jeu 15 Nov - 17:42 par Invité

» Denis Plante
Mar 30 Oct - 17:09 par Invité

» LAMB JOSEPH
Sam 29 Sep - 17:28 par Invité

» Booker T. and the M.G.'s
Sam 29 Sep - 16:41 par Invité

» Alfredo Gobbi
Ven 7 Sep - 0:17 par Invité

» Kriminal tango Piero Trombetta
Lun 3 Sep - 16:08 par Invité

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 36 le Mer 24 Oct - 3:58

Partagez | 
 

 FANAA "Kajol et Aamir Khan

Aller en bas 
AuteurMessage
Maguy
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 4029
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 54
Localisation : Ile de la Réunion

MessageSujet: FANAA "Kajol et Aamir Khan   Mar 14 Sep - 22:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Zooni (Kajol) est aveugle mais elle veut vivre comme les autres, chanter, danser, visiter Delhi... aimer et être aimée.
Rehan (Aamir Khan) est l’élu de son cœur, même s’il prétend que tout sentiment lui est étranger, même s’il ne veut pas s’engager, même si, après lui avoir donné de belles preuves d’amour, il disparaît.
Elle le croit mort, victime de l’attentat dont il est en fait l’auteur. Sept ans plus tard, ils se retrouvent face à face...

Fanaa est avant tout une histoire d’amour, un amour plus fort que le handicap, un amour qui transgresse les interdits. Fanaa signifie annihilation, destruction, le sous-titre est « destroyed in love », tout cela fait craindre un scénario banal, le vilain terroriste qui abuse de la naïveté de la pauvre aveugle dont il détruit la vie. Eh bien, non... La force du film réside dans ce paradoxe. Même si la vie n’est rose pour personne dans Fanaa, la destruction n’est pas là où on l’attend, elle est plus subtile et pas aussi néfaste que le mot français le laisse penser. Pour les soufis (ésotéristes musulmans), Fanaa consiste à éliminer l’ego pour se rapprocher de Dieu. Cela semble un peu loin du film, pourtant le refrain qui revient le plus souvent est « Subhan Allah », qui veut dire à la fois « Dieu soit loué » et « quelle merveille ».
Fanaa fait partie de ces films à voir et revoir, pour le jeu des acteurs, pour cette intimité qui se crée entre les personnages, et pour son atmosphère à la fois douce et amère.


MERE HAATH MEIN